Les photos sont protégées par le code de la propriété intellectuelle. Le clic droit a été désactivé.

Lisbonne en noir et blanc

noir & blanc

Lisbonne

Street photographies en noir et blanc

Une semaine à Lisbonne et l'occasion d'un petit test sur leterrain
du boîtier compact Fuji X100 S

Deuxième article sur Lisbonne et cette fois, une série d'images en noir et blanc réalisées avec le compact Fuji X100 pendant une petite semaine.

Le noir et blanc se prête bien à la photographie de rue et il permet de montrer l'ambiance particulière de Lisbonne.
C'est une des villes où j'ai préféré flâner et me perdre au fil des rues.
Il y règne une ambiance particulière et c'est une ville où il fait bon vivre.
Ces images vous donneront peut être quelques idées de balades dans la capitale portugaise.

Bonne balade.

Cireur de chaussures
Cireur de chaussures
ascenseur de Santa Justa

Elevador de Santa Justa, cet ascenseur a été créé pour relier les quartiers du Bairro alto et la Baixa, quartier haut et bas de Lisbonne.
Construit par Raul Mesnier de Ponsard, l'édifice en métal est devenue une attraction touristique. Offrant une vue  unique sur la ville et le Tage.

Bairro Alto

Couple d'amoureux Bairro Alto

Après les 45 mètres d’ascension, l'elevator de Santa Justa nous arrivons dans le Bairro Alto.Et disposons d'une imprenable sur la ville.

Lisbonne vers le Bairro alto
Quartier de Belem

Le quartier de Belem se trouve à l'ouest de Lisbonne. Ancien quartier des docks et des chantiers navals, il est devenu un lieu privilégié par les touristes pour ses monuments célèbres, la tour et le monastère de Geronimo. Mais également par les musées et jardins.

Quartier de Belem
Musée d'art moderne de Belem

 

Image de gauche : Musée d'art moderne de Belem                                      Image de droite : Monastère de Geronimo

                                          Musicien de rue à Belem                                                                                 Maison de Belem

Lisbonne musicien
Religieuses Belem Portugal
Quartier de Belem à Lisbonne

Face à la pâtisserie de Belem, célèbre  pour  ses pastïs de Belem, un groupe de religieuses se rendant au monastère Geronimo

Quartier du port de Lisbonne

Les anciens entrepôts du port de commerce ont été remplacé par les croisiéristes.
Ce quartier populaire proche de l'Alfama est très coloré. Ici se côtoient d'anciennes maisons de pêcheurs, entrepôts réaffectés et d'immenses bateaux de croisières..

Restaurant populaire de cuisine brésilienne, dans l'ancien quartiers des docs.

Quartier de l'Alfama

Le quartier de l'Alfama est le plus populaire de Lisbonne. Quartier du Fado, la musique est présente tous les soirs
dans les cafés concerts et parfois dans la rue. Quartier très animé et agréable, idéal pour prendre un verre et dîner.

Alfama
Alfama
Lisbonne photos en noir et blanc
Alfama mirador da portas do sol
Quartier de Mouraria

Le quartier de Mouraria est l'un des quartiers historique et des plus traditionnels de Lisbonne. Quartier multiculturel, cinquante six nationalités cohabitent dans ce quartier. Il est le berceau du Fado à Lisbonne.

Le quartier de Mouraria Lisbonne

Petit test sur le terrain du Fuji X100 S.

Toutes les photos de Lisbonne ont été réalisé avec un compact expert de la gamme FUJI, le X100 S.

Exceptionnellement j'ai laissé de côté mon matériel professionnel habituel, boîtier 24X36 et objectifs  Nikon. Et je suis parti allégé de plusieurs kilos de matériel, dans le but de tester ce petit appareil photo compact de Fuji, deuxième de la série  X100 qui ressemble à s'y méprendre aux mythiques appareils photo Leica que j'utilisais dans les années 70.

Conclusion, j'ai adoré ce superbe  boîtier. Il est compact, léger et facilement transportable et surtout discret, ressemblant à un ancien appareil photo argentique, il passe inaperçu.
Mais le plus fabuleux, il m'a permis de retrouver les sensations et le plaisir de photographier que l'on avait en utilisant les boîtiers argentiques.

Des molettes de réglage sur le boîtier et la possibilité de prérégler l'appareil sans devoir le mettre en marche, utiliser l'écran et fouiller dans les menus.  Une excellente prise en main en utilisant une housse demi coque en cuir, certes il n'est pas si compact mai le rapport taille - poids me semble idéal. Il se range aisément dans un petit sac et se fait oublier lorsqu'on le porte en bandoulière.

L'utilisation de ce type d'appareil peut surprendre le néophyte. A l'époque du tout automatisé et de la photographie avec des téléphones portables, le Fuji fait vraiment "vintage".
Le système de visée mixte tout d'abord, viseur électronique ou viseur optique (télémétrique comme chez Leica), offrant une vue plus large quel le cadre réel de la prise de vue.
Le choix de l'objectif fixe de 35 mm, certains reprocherons à Fuji de ne pas avoir choisi un objectif de 28 mm, d'autre de ne pas avoir utilisé une plus longue focale. La photographie a toujours été une question de compromis

Avec ce type de boîtier, il faut prendre le temps de penser son image ou sa série d'images et de choisir ses réglages et ses points de vue.
Ce qui semble être une limitation (une seule focale), ouvre au contraire des tas de perspectives et oblige le photographe à faire preuve d'imagination.

J'ai été tellement bluffé par la qualité des images de ce petit boîtier que j'ai continué dans la série X 100, j'utilise maintenant le dernier, le X100F.
Depuis, cet un appareil que j'ai toujours avec  moi et qu'il m'arrive d'utiliser professionnellement en reportage. Et bien sur depuis il m'accompagne lors  lors de chaque voyage.

articles suivants

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.